La borne d’arcade

Lorsque l’on travaille à La Haute Société, il est nécessaire de savoir s’accorder de petites pauses afin de supporter la pression.

Pourtant, l’idée de s’arrêter ne serait-ce que 5 minutes paraît parfois insupportable à certains. Ainsi, même pendant les pauses, fleurissent de nombreuses idées dans les esprits fertiles de nos employés. Si la plupart de ces lumineuses idées visent la satisfaction de nos clients, il en est de plus inavouables, mais qui se révèlent être tout aussi intéressantes.
Et c’est ainsi qu’a germé l’idée de construire une borne d’arcade made in La Haute Société.

Les yeux de certains s’étaient mis à briller de mille feux : la borne d’arcade c’était leur jeunesse après tout, leur madeleine de Proust. Il a donc été décidé que nous aussi nous aurions notre propre borne d’arcade. Non mais !
Mais attention, pas une borne lambda. Elle sera faite main, sur mesure, made in Grenoble, végétalienne, éco-responsable-et-tout-et-tout. Enfin presque, mais vous voyez l’idée, quoi. Une borne d’arcade à notre image : décalée, mais performante et élégante (oui bon ça va, on a bien le droit de se faire des compliments de temps à autres). C’était un défi de taille, et il fut relevé avec brio. Ce brio aux foisonnantes étymologies, dont “brîgos” qui voulait dire « force » en gaulois. Ne le niez pas : vous avez appris un truc.

A cet instant vous vous dites sûrement « mais comment ces génies de la stratégie digitale ont-ils fait pour construire une borne d’arcade de leurs propres mains ? Ne sont-ils pas censés être totalement incapables de tout travail manuel et donc inaptes au bricolage, comme tout informaticien qui se respecte ?».

webdevelopper, webdesigner, directeur artistique, directeur conseil, chargé de communication.. pour votre famille vous resterez éternellement… un « informaticien »

J’ai utilisé le mot informaticien à dessein : ce terme peut paraître désuet, mais sachez-le : que vous soyez webdevelopper, webdesigner, directeur artistique, directeur conseil, chargé de communication, ou tout autre poste au sein d’une agence digitale, ehhhhhh bien pour votre famille vous resterez éternellement… un “informaticien”.
Et à ce titre vous passerez l’essentiel de vos repas de familles/week-ends à essayer de reconfigurer le wi-fi de grand-tatan, l’imprimante du cousin, ou le scanner du voisin de votre parrain. Sujets sur lesquels vous êtes, à peu de choses près, aussi incompétents qu’eux, ce qui achève leur opinion selon laquelle “eh beh, vous foutez quand même pas grand-chose dans l’Internet !”.
Passons.
Où en étions nous ? Ah oui : comment faire ça de nos propres mains ? Tout simplement en utilisant notre génie inné. Oui bon ça va, on a bien le droit de se faire des compliments de temps à autres, puisque c’est pas notre famille qui nous en fera, comme vous aurez compris.

Concrètement ?

Pour vous, mesdames et messieurs voici “Les secrets de fabrication d’une borne d’arcade”.
Roulements de tambours, foule en délire, son THX Dolby surround, tweets de Valérie T.

 

Les plans

Il était tentant de se lancer à l’aveugle, comme des petits foufous; mais notre conscience professionnelle nous l’interdisait. Finalement un projet, digital ou autre, c’est avant toute chose la capacité à comprendre et à prévoir. Nos développeurs, qui ont été à l’initiative de cette belle aventure, ont donc commencé par concevoir une maquette 3D grâce à un logiciel spécifique (à savoir 3DS Max, pour les initiés). Au total, cette étape de création a du prendre une semaine.
Les plans faits, nous avons pu lister et acheter les matériaux.

borne arcade plans

borne arcade plans zouloux

borne arcade plan decoupe

Ce n’est pas tous les jours que vous verrez un développeur coder avec une règle et un mètre. Savourez.

Avec tout ça, nous pouvions enfin nous lancer dans la deuxième étape.

 

Le montage

Inspirés par les conseils de Valérie D. nous nous sommes organisés et avons désigné : un préposé aux tasseaux, un préposé aux planches, un préposé à la colle, et un préposé au verre d’anis* … Et pendant 3 soirs il a fallu scier, coller et suer dans une ambiance de franche et saine camaraderie où ne manquait que l’odeur du camphre. Certaines mauvaises langues nous avaient dit « ça ne tiendra jamais ! ». Mais c’était sans compter sur notre détermination : au bout des 3 soirs, la borne était sur pieds.
Il a ensuite été question de sa couleur. Nous étions partis sur une base de taupe et de fuchsia, avec une touche de vert anis*, mais après maintes délibérations, c’est finalement le noir qui l’a emporté.

borne arcade DIY

Comme le veut la formule : “Directeur de production un jour, directeur de production… le soir”.

borne d'arcade DIY

On pourrait parler de “team building” pour avoir l’air dans le coup. On préfère dire “une bonne binouze et on découpe le bouzin ce soir !”. Ce qui revient exactement au même.

borne arcade

A l’agence, les graphistes sont affectueusement appelés “les peintres”. Pour le coup, Pierre et Guillaume sont totalement raccord.

L’installation

La structure construite et peinte, nos techniciens ont enfin pu installer le matériel informatique adéquat à l’intérieur, tels des démiurges posant un cerveau dans leur golem. On aurait aimé vous faire rêver avec des mots techniques compliqués, et des trucs qu’on aurait tous fabriqués nous-mêmes. Mais en fait il s’agit juste d’un vieux PC bricolé qui trainait dans un coin. Et un système tout prêt pour les manettes. Désolé.

borne arcade manettes

Bon, okay, c’est pas la partie qui vend le plus de rêve. On avait prévenu.

La customisation

Un borne toute noire, bon, finalement c’est peu-être un peu tristoune, non ? Et si on on la décorait façon années 80, en incluant aussi des licornes et des chatons ?
Ni une ni deux, Nini & Josiane nous ont concocté ce bel habillage graphique (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération).
design eighties borne arcade

Après une première pose d’autocollants géants qui fit chou blanc pour de sombres raisons que nous ne développerons pas ici (les concernés peuvent aller récupérer leurs ménisques dans le bureau du fond), suivit une deuxième avortée quant à elle pour cause de réticence de ces mêmes stickers à bien vouloir tenir sur la surface de la borne. Après une grande respiration par le nez, nous avons donc opté pour la solution du PVC imprimé, contrecollé sur la surface de base. Cette troisième tentative fut la bonne.
Ehhhh ouais mec !” (prendre l’accent de Eddie Murphy en VF).

borne arcade custom

borne arcade licorne

borne arcade pose

La joie

Ça y est, elle est branchée : c’est la curée sur la borne (aucun rapport avec Annie Cordy) !
Ci-dessous une vidéo (cliquez pour la lancer) de notre Jérome N. en train de tester la bestiole.

Borne d'arcade : it's alive ! #retrogaming #WebAgency #diy #arcadegames #videogames

A video posted by La Haute Société (@lahautesociete) on

Mais elle doit faire face à un ennemi de taille : notre baby-foot.

Merci à Elsa pour son aide à la rédaction de cet article.
* verre d’anis… vert anis… Valérie D … non ? Toujours pas ?